OMD 3 : De grandes disparités dans le domaine de l’égalité des sexes entre les pays et à l’intérieur des pays

|

Cette page en:

Ce billet, qui s’appuie sur les données de l’édition 2015 des Indicateurs de développement dans le monde, est le troisième d’une série consacrée aux objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

L’objectif du Millénaire pour le développement n° 3 est de « promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes ». La cible unique de cet objectif consiste à « éliminer les disparités entre les sexes dans les enseignements primaire et secondaire, d’ici à 2005, si possible, et à tous les niveaux de l’enseignement en 2015 au plus tard ». Cet objectif comprend aussi des indicateurs visant à mesurer la proportion de sièges occupés par les femmes dans les parlements nationaux ainsi que la proportion de femmes salariées dans le secteur non agricole.

Depuis 1990, le nombre de femmes dans les parlements a été multiplié par 4 au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Chart 1

La proportion de sièges parlementaires occupés par des femmes montre que ces dernières participent aujourd’hui davantage à la vie publique et aux prises de décisions au plus haut niveau qu’en 1990. L’Amérique latine/Caraïbes est à la pointe des pays en développement avec un taux de 29 % en 2014. Elle est suivie de près par l’Afrique subsaharienne, avec un taux de 22 %. C’est au Moyen-Orient et en Afrique du Nord que l’évolution a été la plus notable, où la proportion de sièges parlementaires occupés par des femmes a plus que quadruplé entre 1990 et 2014. Au niveau des pays, c’est le Rwanda qui se détache avec un taux de 64 % en 2014, soit une proportion supérieure à la moyenne des pays à revenu élevé (26 %).  






Les femmes moins nombreuses que les hommes dans l’emploi salarié non agricole

Screen Shot 2015-05-19 at 11.45.20 AM.png

La part des femmes salariées dans le secteur non agricole représente moins de 20 % en Asie du Sud et au Moyen-Orient/Afrique du Nord et n’a que peu augmenté au fil des années. C’est en Europe/Asie centrale que cette proportion est la plus élevée et où elle presque équivalente à celle des hommes.  

Les femmes travaillent de longues heures et contribuent pour une part très importante au bien-être économique de leur famille, mais nombre d’entre elles ne sont pas rémunérées pour ces tâches ou sont employées dans le secteur informel. Ces formes de travail précaires, souvent non comptabilisées en tant qu’activité économique, se caractérisent généralement par l’absence de contrats de travail formels et de protection sociale, et rendent les travailleurs vulnérables à la pauvreté.
 

Les disparités entre les sexes dans l’accès à l’éducation ont diminué

Screen Shot 2015-05-19 at 11.53.07 AM.png

Au cours des vingt-cinq dernières années, les régions en développement ont accompli des progrès significatifs en matière de scolarisation des filles. Le ratio de scolarisation filles/garçons au primaire et au secondaire, qui s’élevait à 83 % en 1990, a atteint 97 % en 2012. Ce ratio a également considérablement augmenté dans l’enseignement supérieur, pour passer de 74 à 101 %. 







 

Les disparités filles-garçons au primaire et au secondaire varient d’une région à l’autre

Screen Shot 2015-05-19 at 11.58.03 AM.pngCes moyennes occultent cependant les grandes différences qui existent d’une région et d’un pays à l’autre. La moitié environ des pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord sont loin d’atteindre l’objectif de parité entre les sexes. Cette région, ainsi que l’Afrique subsaharienne, ont connu des progrès rapides mais continuent d’afficher, parmi toutes les régions en développement, les plus fortes disparités filles-garçons sur le plan de la scolarisation au primaire et au secondaire. Il semble peu probable, au vu du rythme des évolutions passées, que ces deux régions parviennent à éliminer les disparités entre les sexes dans l’éducation d’ici la fin de l’année 2015.







Indicateurs et codes utilisés dans ce billet :
Taux d’achèvement du cycle primaire, total (% du groupe d’âge concerné) SE.PRM.CMPT.ZS
Enfants non scolarisés, primaire SE.PRM.UNER
DHS : Taux d’achèvement du cycle primaire. Quintile 1 HH.DHS.PCR.Q1
DHS : Taux d’achèvement du cycle primaire. Quintile 5 HH.DHS.PCR.Q5
DHS : Taux d’achèvement du cycle primaire. Zones rurales HH.DHS.PCR.R
DHS : Taux d’achèvement du cycle primaire. Zones urbaines HH.DHS.PCR.U
DHS : Taux d’achèvement du cycle primaire. Filles HH.DHS.PCR.F
DHS : Taux d’achèvement du cycle primaire. Garçons HH.DHS.PCR.M
Proportion de sièges occupés par les femmes dans les parlements nationaux (%) SG.GEN.PARL.ZS
Proportion de femmes dans l’emploi salarié dans le secteur non agricole (% de l’emploi total du secteur non agricole) SL.EMP.INSV.FE.ZS
Ratio filles/garçons dans l’enseignement primaire et secondaire (%) SE.ENR.PRSC.FM.ZS

Liens utiles : http://wdi.worldbank.org/table/2.14
 

Auteurs

Masako Hiraga

Senior Statistician/Economist

Prenez part au débat