Comment devenir un innovateur du numérique au Pakistan

|

Cette page en:

Egalement en : English
 Empower Pakistan/Banque mondiale


Où que vous viviez, et à condition d’avoir accès à un ordinateur et à Internet, il vous est aujourd'hui possible de suivre des cours en ligne, travailler à l’international ou collaborer avec d’autres jeunes du monde entier.

Pour le Pakistan, ces nouvelles communautés connectées pourraient bien constituer une excellente solution à court terme au problème de la création d’emplois.

Près de 100 millions de Pakistanais ont moins de 24 ans. Créer des emplois plus nombreux et de meilleure qualité pour cette nouvelle génération va constituer un enjeu majeur pour le développement du pays. Selon ses propres estimations, le Pakistan aura besoin d’une croissance annuelle de 7 % pour faire entrer tous ces jeunes dans la vie économique active et productive. Cependant, les contraintes en matière d’approvisionnement énergétique, de budget et de capacités publiques vont rendre cet objectif difficile à atteindre à court terme.

En travaillant au Pakistan au cours des dernières années, nous avons constaté un début d’évolution des mentalités à l’égard du travail indépendant et de l’entrepreneuriat, considérés aujourd’hui comme des voies vers l’emploi plus acceptables pour les jeunes.

Étant donné les obstacles mentionnés précédemment, qui brident l’économie nationale et l’empêche d’absorber tous les jeunes qui arrivent chaque année sur le marché du travail, nombre des opportunités d'emploi proviendront à l’avenir de la création d’entreprise. Par ailleurs, le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) a connu ces dernières années une croissance forte et soutenue dans le pays, avec le potentiel de tirer la croissance par le développement de nouveaux modèles commerciaux, la création de start-up et l’innovation.

Or, comme nous avons pu l’observer sur place, si de nombreux jeunes s’intéressent à la manière dont Internet et les TIC pourraient leur permettre d’accéder à l’emploi, ils ne savent pas en général par où commencer.

Comment se lancer dans le numérique ?

Pour ceux qui cherchent à accéder aux compétences et réseaux nécessaires pour travailler en free-lance, il existe des ressources en ligne qui leur permettent de se former. Nombre des principales plateformes de travail en free-lance proposent des supports introductifs permettant d’acquérir les bases nécessaires pour se lancer dans ce type d’activité, comme Upwork (a) et SamaSchool (a). Des sites d’apprentissage en ligne indépendants offrent également des cours et des certifications, l’un des plus connus étant Coursera.

Mais, surtout, le travailleur indépendant doit s’employer à constituer son « book » et montrer tous ses talents : conception graphique, codage, création de site Web, Photoshop, rédaction de contenu, blogging, etc.

Consultez cette page (a) pour une présentation des meilleurs cours disponibles.

 Empower Pakistan/Banque mondiale


Le Pakistan possède également des communautés de travailleurs free-lance très actives sur Facebook (a). Il y a parmi les travailleurs indépendants pakistanais certains des free-lances les plus réputés au monde. Pour vous en inspirer, suivez ces conseils gratuits ici et ici.

On constate aussi dans les grandes villes pakistanaises une multiplication des espaces de travail partagés (coworking). On peut notamment citer Basecamp à Peshawar (a), IVY à Islamabad (a), Tech Hub (a) à Lahore et Dotzero (a) à Karachi. En intégrant ces communautés, un freelance ou en entrepreneur en herbe sera plus à même de créer des réseaux qui peuvent s’avérer d'une importance capitale pour trouver les bonnes structures de soutien.

Quant aux entrepreneurs du numérique qui ont plus d’ambition et l’étoffe d’un innovateur, ils peuvent compter sur un système en plein essor, celui des programmes d’incubation, qui conjuguent formation, mentorat et soutien pour accompagner les nouvelles idées jusqu’au stade de la commercialisation. Et bien que le financement de ces jeunes start-up n’en soit qu’à ses balbutiements, il existe plusieurs initiatives visant à formaliser les réseaux de business angels, ce qui contribue à un aspect important du développement des entreprises, mais aussi à renforcer la communauté des entrepreneurs du numérique dans son ensemble, en bâtissant des systèmes de soutien pour les futurs innovateurs.

Tous ces éléments mis ensemble forment un véritable écosystème d’innovation en mesure de dynamiser la croissance du Pakistan au cours de la décennie à venir. Et c’est l’implication des jeunes dans cette nouvelle économie numérique qui conduira aux changements socioéconomiques dont le pays a besoin, en révolutionnant de nombreux aspects de la vie des Pakistanais, du traitement des amendes routières à l’achat d’une maison en passant par les usages de la musique et la pratique du covoiturage.

Autant de mutations qui reposent aussi sur la créativité, l’ingéniosité, la passion et la motivation qui animent la jeunesse pakistanaise et sur l’ambition qu’elle nourrit pour son pays.

Prenez part au débat