Syndicate content

Quand la peinture crée de l’espoir

Jacques Morisset's picture
Cette page en : English
Apprendre un métier porteur


« Le projet est bon, il me permet d’être une femme indépendante », confie Edwige Domi à propos de la formation de peintre en bâtiment qu’elle vient de suivre. Cette habitante de la commune de Koumassi, à Abidjan en Côte d’Ivoire, applique avec soin des couches de peinture sur un bâtiment privé de la cité 80 logements. À ses côtés, Jean-Claude N’dri confirme, « c’est un métier plein de débouchés ».

Croire en l’avenir : un voyage édifiant dans les villages guinéens

Mamadou Bah's picture
Cette page en : English
Lancinet Keita. Photo : Mamadou Bah

J’ai récemment eu la possibilité de me rendre dans le Fouta-Djalon, une région du Nord de la Guinée, aux côtés de l’équipe chargée de mettre en œuvre un projet axé sur le développement de filets sociaux productifs visant à autonomiser économiquement les personnes vulnérables. Il s’agissait de lancer les activités de travaux publics à haute intensité de main-d’œuvre (THIMO) prévues dans le cadre du projet. C’était ma première visite de terrain depuis mes débuts à la Banque mondiale. Ce voyage à travers le pays m’a permis de voir de mes propres yeux l’extrême pauvreté. On en entend parler et on lit beaucoup de choses dessus, mais, là, j’ai eu la chance de rencontrer des personnes qui y sont confrontées tous les jours. Je parle de chance, car cette expérience a été pour moi une leçon d’humilité, elle a renforcé ma détermination et rendu d’autant plus nécessaire le récit du quotidien de ces populations, de leurs luttes permanentes et de leurs accomplissements.

En 2012, la pauvreté touchait plus de la moitié (55 %) des habitants de la Guinée, mais ce pourcentage a probablement augmenté sous l’effet de la crise Ebola et de la stagnation de l’économie en 2014 et 2015. Cette pauvreté se concentre fortement dans les zones rurales, où son incidence reste bien plus élevée (65 % en 2012) que dans les centres urbains (35 %). Le manque d’infrastructures, de perspectives économiques et d’accès à l’éducation fait largement obstacle au développement de ces zones.

Pourquoi faut-il à tout prix comprendre les conséquences du changement climatique sur la pêche en Afrique et agir rapidement ?

Magda Lovei's picture
Cette page en : English



L’impact du changement climatique sur l’hydrologie, les ressources naturelles et les différents secteurs de l’économie -  allant de l’agriculture au transport, en passant par l’énergie – est depuis longtemps un sujet de recherche et de débat. Mais ses effets sur la pêche, un des principaux secteurs d’activité en Afrique et qui fait vivre de nombreux Africains, sont souvent moins bien compris.

Que sait-on des conséquences du changement climatique sur la pêche ?

L’augmentation de la température de l’océan causée par le changement climatique, oblige les poissons à migrer des zones équatoriales vers des zones plus froides, et entraîne aussi une diminution de leur taille. Ce phénomène de réchauffement agit également sur la quantité des réserves halieutiques, leur flux migratoire et leur taux de mortalité.

Suivre un projet dans des pays fragiles ne coûte pas forcément cher

Andre Marie Taptue's picture
Cette page en : English



Alors que les bailleurs de fonds intensifient leurs opérations de développement, les conflits et les violences empêchent souvent d’intervenir dans certaines zones. Dans un tel contexte, de nombreux acteurs du développement tendent à faire appel à des tiers extérieurs pour assurer le suivi de leurs projets afin de concilier des objectifs contradictoires : assurer la sécurité du personnel, faire plus (ou investir davantage) et faire mieux (à travers des projets de meilleure qualité). Une stratégie coûteuse qui n’est pas toujours efficace. L’exemple du Mali prouve qu’il existe des solutions alternatives.

Il y a moins d’une décennie, le personnel de la Banque mondiale pouvait se déplacer librement au Mali, même pour se rendre dans les villages les plus isolés du pays. Aujourd’hui, les attaques terroristes et la violence armée empêchent de suivre la plupart des projets sur le terrain.

Face à cette réalité, et dans le sillage de la crise sécuritaire dans le Nord du Mali en 2013/14, nos équipes ont mis au point un système spécifique de suivi, allégé, peu coûteux et adapté aux zones dangereuses tout en restant centré sur les problèmes et la volonté d’améliorer la mise en œuvre du projet.

L’Afrique doit profiter de ses atouts naturels pour développer un tourisme durable

Magda Lovei's picture
Cette page en : English
Photo: Magda Lovei/Banque mondiale

Faune emblématique et espèces d’oiseaux rares, sommets enneigés, chutes d’eau et forêts majestueuses, mais aussi plages immaculées et récifs coralliens : les ressources naturelles de l’Afrique sont sublimes et d’une valeur inestimable. Le Kilimandjaro, le mont Kenya, les chutes Victoria, les plages de sable blanc de Zanzibar comme la grande migration des gnous à travers le parc Massaï Mara et le Seregenti sont autant de miracles de la nature qui font partie des attractions touristiques les plus célèbres au monde.

République centrafricaine : il est urgent d’aider durablement les agriculteurs

Diego Arias's picture
Cette page en : English



Imaginez la scène : un jeune ex-combattant qui a déposé les armes il y a quelques mois, lève la main pour nous dire qu’il s’est lancé dans l’agriculture pour mieux gagner sa vie, et ses compagnons font de même.

Se lancer dans un marathon avec une cheville cassée : comment les problèmes d’eau et d’assainissement pénalisent les enfants

Maximilian Leo Hirn's picture
Cette page en : English
Enfants de Koutoukalé, au Niger.

Vous êtes-vous déjà demandé si votre lieu de naissance avait une influence sur vos chances de réussite dans la vie ? Si une naissance est déjà un petit miracle en soi, un être humain sur dix seulement naît dans la relative sécurité d’un pays à revenu élevé. Imaginez que vous soyez né au Niger ou en République démocratique du Congo (RDC)… Avant même de savoir marcher ou parler, votre vie sera un véritable parcours du combattant. Parce qu’en dépit des progrès, les enfants nés dans ces deux pays ont vingt fois plus de risques de mourir avant leur cinquième anniversaire que ceux nés dans l’Union européenne — et pratiquement dix fois plus que les petits Chinois.

Sauver le littoral béninois grâce à des investissements dans la résilience climatique ?

James Close's picture
Cette page en : English
Photo: Jonathan Marks/FlickR


J’ai grandi dans une petite ville du nom de Hornsea, sur la côte Est de l’Angleterre. C’est une région magnifique et touristique, mais qui connaît la plus forte érosion de toute l’Europe (a).

S’engager en faveur de la petite enfance, socle de la croissance

Marlyse Douala Bell's picture
Cette page: English
165 millions d’enfants de moins de cinq ans dans le monde souffrent d’un retard de croissance. #NutritionPourTous


J’ai pris conscience des problèmes insidieux de la malnutrition dans mon pays en 2013, lors d’un séminaire parlementaire organisé par l’UNICEF. J’y ai appris que 32 % des enfants de moins de cinq ans au Cameroun souffraient d’un retard de croissance. En d’autres termes, un enfant sur trois âgé de moins de cinq ans est victime de ce fléau. Aujourd’hui, je connais les effets dévastateurs de la malnutrition sur la santé des familles, des enfants et des adolescents et, par voie de conséquence, sur le développement de mon pays. En tant que parlementaire, j’ai œuvré pour améliorer la santé de mes concitoyens et mettre en place un système d’assurance maladie qui garantit une meilleure couverture santé des enfants et des jeunes les plus vulnérables. Il s’agit là de problématiques auxquelles nous sommes confrontés au quotidien dans mon pays, et j’ai été surprise d’entendre qu’elles étaient mises en avant par le président du Groupe de la Banque mondiale lorsque je me suis rendue à Washington pour assister aux Réunions de printemps de l’institution.  

Les femmes, face cachée de l’émergence en Côte d’Ivoire

Jacques Morisset's picture
Cette page en : English



Politiciens et économistes s’acharnent souvent à décortiquer des centaines de données pour trouver des solutions compliquées jusqu'à en oublier l'évidence qui saute aux yeux ! Alors que la Côte d'Ivoire développe des stratégies complexes pour réussir à devenir une économie à revenu intermédiaire, elle a tendance à négliger le rôle des femmes qui souffrent généralement de profondes inégalités et difficiles à ignorer. Elles sont pourtant le moyen le plus simple et le plus rapide pour atteindre l’émergence économique.

Pages